Mercy Thompson tome 10, de Patricia Briggs

Briggs Patricia Mercy Thompson 10

Enlevée et retenue en otage par l’un des plus puissants vampires au monde, Mercy parvient à échapper de justesse à son ravisseur. Seule et désarmée au beau milieu de l’Europe, à des milliers de kilomètres des siens et entourée d’ennemis potentiels, Mercy doit à tout prix parvenir à nouer de nouvelles alliances pour éviter de déclencher la guerre qui gronde entre loups-garous et vampires. Car des magies anciennes sont à l’œuvre, prêtes à dresser les meutes les unes contre les autres et déchaîner le chaos. Et au cœur de la cité millénaire de Prague, les fantômes rôdent…

Après avoir résisté des mois et des mois, j’ai craqué… J’ai emprunté ce livre et l’ai dévoré en moins de 24 heures. Pourtant, le début m’avait fait un peu peur. C’est toujours ma crainte lorsque j’entame un nouvel opus de l’une de mes sagas préférées, surtout lorsque celle-ci atteint la dizaine de livres. Alors voir notre coyote préféré enlevé à son environnement et aux Tri-Cities familières m’a quelque peu effrayée. D’autant que je trouve que ce n’est jamais une grande réussite, quand les auteurs américains se piquent de parler de la vieille Europe [*].

Heureusement, il y a une excellente enquête surnaturelle avec des péripéties à la pelle. Et comme je ne connais pas Prague, je n’ai pas pu prendre en défaut Patricia Briggs. D’autant qu’on trouve de nouveaux développements de la mythologie, avec la rencontre du grand-méchant Jacopo et des éclaircissements concernant le passé de Marsilia et Stefan.

Mais ce qui m’a fait sauter de joie sur mon fauteuil, en train de pouffer d’enthousiasme et incapable de me contenir, c’est un certain retournement de situation à la fin du roman… Il vaut son pesant de chair fraîche et concerne mon personnage préféré dans la saga…

En bref : de l’excellent Mercy Thompson, avec une enquête géniale, des personnages qu’on est ravi de retrouver et un approfondissement du monde magique de bon aloi…

Retrouvez mes autres articles sur le monde de Mercy :

En vrac : L’Appel de la lune, Ombres mouvantes, La Faille de la Nuit, L’Étreinte des flammes, Alpha & Oméga : Origine, Jeu de piste, Entre chien et loup.

[*] Un excellent contre-exemple à mes yeux : l’Ecosse de Mme Gabaldon… Mais j’admets ne pas connaître le pays. En revanche, vient appuyer ma théorie le quatrième tome de la saga Chasseuse de la nuit, Creuser sa Tombe, par Jeaniene Frost. Il se déroule à Paris, et ma lecture a été entrecoupée de soupirs d’exaspération de plus en plus longs et sonores, à chaque mention de « manger un croissant installé à la terrasse d’un café au coin d’une petite rue du Quartier latin » et autres visites au Ritz…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s