A comme Association tome 3, par Erik L’Homme

L'Homme Erik A comme Association 3

Persuadé qu’Ombe est en danger, Jasper part à sa recherche avec son compagnon Erglug, un troll à l’humour décapant. Catapultés au Moyen Âge par un sort du mage Siyah, les deux amis devront conjuguer leurs talents pour sortir de cette mauvaise farce !

Voici le troisième livre de la saga A comme Association… Après ma légère déception à la lecture du premier livre écrit par Pierre Bottero (mon auteur fétiche, pour ceux qui n’auraient pas suivi…), j’avais hâte de retrouver la plume gouailleuse d’Eric L’Homme, ainsi que son personnage Jasper, garçon aussi énervant qu’attachant.

Et effectivement, c’est avec grand plaisir que j’ai suivi les nouvelles aventures de Jasper, dont l’humour est toujours aussi décapant et douteux. On assiste à toujours plus d’explications magiques et d’expérimentations inquiétantes, le tout en quenya, ce qui est fascinant au possible (comme dirait Jasper, si certains n’ont pas suivi – n’en faites pas une habitude, hein – il s’agit de du haut elfique ancien, langue bien plus proche de la nature qu’aucun idiome humain).

Bref, pour ajouter du piment à cette aventure, pas de course poursuite haletante, mais un approfondissement des connaissances que nous avions déjà des trolls. Enfin, de l’un d’entre eux en particulier, celui dont on entend parler depuis trois tomes maintenant : Erglug, un personnage dont les piques sont attrayantes, bien que la plupart de ses références me soient inconnues.

J’ai terminé ma chronique précédente en expliquant ma frustration de n’avoir pas plus de matière à me mettre sous la dent. Le monde de l’Association reste fort mystérieux. Voire superficiel. Tout se limite à de la baston, sans profondeur. L’humour de Jasper m’a bien divertie, mais Ombe… J’ai été déçue parce que j’attendais beaucoup plus de Monsieur Bottero.

La seule chose qui me donne l’espoir de développements consistants, c’est une minuscule insinuation du chef de l’antenne parisienne de l’Association, dans les dix dernières pages de ce troisième tome. J’ai hâte que ces bribes d’information soient développées, mais quelque chose me dit que ce ne sera pas le cas avant le cinquième tome…. Ce qui va nécessiter encore un peu de patience de ma part…

En bref : récit réussi, parsemé de pointes d’humour appréciables et de connaissances magiques théoriques. Le charme de Jasper a une fois de plus agi, et je termine cette aventure très satisfaite, quoiqu’un peu déçue encore une fois de son manque de longueur.

J’ai hâte de savoir ce qu’Ombe a affronté, de son côté ; Monsieur L’Homme s’y entend pour laisser planer le suspense.

Publicités