Les Loups de Riverdance tome 2, de H.V. Gavriel

Gavriel H.V. Les Loups de Riverdance 2

Après l’excellente découverte qu’avait constitué le premier tome de cette saga, j’ai poursuivi ma lecture avec enthousiasme…

Dans ce livre, on fait face connaissance d’un peu plus près avec Léo, fils et meilleur ami des personnages principaux du premier opus. Il était déjà diablement attachant, mignon-tout-plein dans Lucas. Léo, c’était le mec gentil, naïf, qui veut croire que le monde est un bel endroit et que tous ceux qui y habitent sont remplis de bonnes intentions.

Depuis, l’eau a coulé sous les ponts, Léo a grandi. Il s’est marié, il a eu une fille. Il est devenu avocat et gère une association d’aide aux femmes et enfants battus. Il a bien conscience de la mocheté du monde, mais lutte pour l’améliorer à sa petite échelle. Ce qu’il ne réalise pas, c’est l’impact de ses actions et de son charisme sur ceux qui l’entourent… On est Alpha ou on ne l’est pas. Malgré toutes ses dénégations et son refus de prendre plus de responsabilités, Léo est bel et bien Alpha.

J’ai beaucoup aimé ce personnage plein d’incertitudes. Il est profondément humain, mais aussi droit et bon. Il y a un certain décalage d’avec Lucas, pour qui la fuite est la seule issue possible. Léo passe aussi moins de temps à râler et gémir sur son terrible sort, ce qui est très satisfaisant.

La romance diffère également de celle proposée dans le premier tome en ce que Léo résiste à son attirance pour un homme : il est convaincu et tente de se persuader lui-même qu’il est hétéro. Son chemin vers l’acceptation est particulièrement intéressant à suivre…

Le roman dans son ensemble est très prenant, les péripéties s’enchainent fluidement avec un suspense fort bien dosé. Les personnages – autres que Léo, sur lequel j’ai déjà glosé à l’envie – sont attachants, avec une mention spéciale pour les enfants, Lily-Rose et Cody.

Mais j’avoue que ni l’histoire, ni la mythologie ne cassent trois pattes à un canard. Pas de surprise, pas de réelle originalité. Une bonne lecture, donc, pour se détendre. Pas prise de tête pour un sou.

En bref : une bonne romance, une histoire mignon-tout-plein avec des personnages attachants. Mais pas de réelle originalité non plus, contrairement au premier tome… Ce qui ne m’empêchera pas de me jeter sur le troisième livre de la série à la première occasion!

NB : cette saga comprend à l’heure actuelle trois tomes publiés, un quatrième étant annoncé pour bientôt (le 17 novembre de l’an de grâce 2017 pour être exacte).

Publicités