Risa Jones tome 3, par Arthur Keri

Arthur Keri Risa Jones 3

Moitié louve-garou, moitié Aedh, Risa Jones utilise ses dons pour déjouer un complot dont l’objectif est de contrôler le monde. Ceci en plus de son travail pour le Conseil des vampires, dont la moitié des membres souhaite sa mort. Or les meurtres de vampires accrocs aux putes à sang se multiplient. Pour les convaincre de suspendre son exécution Risa doit démasquer les coupables. Mais pour réussir, encore faudrait-il qu’elle survive.

Alerte: comme à l’accoutumée, la couverture ne reflète pas (ou si peu) le contenu. Quelques scènes de sexe à prévoir, mais c’est loin d’être tout ce que renferme ce volume.

Petit Risa Jones entre deux autres lectures cette semaine, idéal pour un bon moment détente, une lecture légère et prise de tête. C’est de la bit lit comme en était à ses débuts la saga Anita Blake – moins la dimension orgie sexuelle donc.

Dans cet opus, Risa est confrontée à une enquête assez mystérieuse qui la met une fois de plus aux prises avec le Conseil des vampires. C’est assez bien mené, avec la dose adéquate de suspense.

Mais ce que j’ai préféré dans ce tome, c’est l’évolution de la relation de Risa avec Azriel, son Faucheur d’ange gardien. J’ai aussi apprécié les quelques indices pointant vers une évolution de l’intrigue principale de la saga.

Toutefois après cette lecture – je devrai plutôt dire cette consommation livresque, parce que le moins qu’on puisse dire c’est que je n’ai pas pris le temps de savourer et lire comme une personne bien élevée – je crois que je vais faire une petite pause dans les Risa Jones. Je sature un peu…

En bref : de la bonne bit-lit de très bonne facture. Je garde le tome suivant sous le coude pour la prochaine fois que j’aurai besoin d’une lecture facile et sans prise de tête.

Publicités