Charley Davidson – préquelle, par Darynda Jones

Jones Darynda Charley Davidson 0

Le point de vue du seul, de l’unique, de l’incroyable Reyes Farrow, ce personnage que tous les fans de Charley Davidson ont appris à adorer.

On connaît le beau, le dangereux adulte qu’il est devenu, le fantôme occupé à protéger Charley pendant toute son enfance. On sait qu’il a été terriblement maltraité par son tuteur, l’infâme Earl Walker.

Néanmoins, le récit de toutes ces misères par Reyes lui-même donne une nouvelle profondeur à son personnage. Ses sentiments sont plus clairement décrits, on comprend précisément ce qu’il pense. Cela explique également ses réactions, son comportement à l’endroit de Charley.

Ce n’est pas une lecture facile : les deux premiers tiers du livre ressemblent à un livre-témoignage d’un enfant maltraité. Ç’a m’a fait penser à l’horrible découverte qu’avait constitué pour moi la lecture de A child called it, de Dave Pelzer. C’est terriblement violent, véritablement choquant.

Néanmoins les passages que vient éclairer Charley, l’ange de la mort, la faucheuse, adoucissent un peu toutes ces horreurs. On a également le plaisir de découvrir des scènes inédites – tout n’a pas été raconté dans les premiers livres de la saga. Pour une fois, j’ai le sentiment d’en avoir pour mon argent (et mon temps de lecture) en lisant une préquelle. Ce n’est pas une bête redite des livres principaux, il y a réellement de la substance. Et qu’est-ce que c’est agréable.

En bref : une excellente préquelle, qui permet au lecteur d’adorer encore un peu plus le ténébreux Reyes Farrow. On découvre des détails sur lui, on comprend mieux sa personnalité et on assiste à des évènements (déjà connus ou non) de son point de vue.

N.B. Peut-être lu juste après le premier tome. Me semble-t-il… Je ne suis plus très au point des révélations concernant Reyes lui-même.

Publicités