Chansons d’autrefois, chemins de mélancolie

Une fois n’est pas coutume, j’aimerais vous parler d’un coup de cœur non littéraire… Il s’agit d’un album que j’ai découvert complètement par hasard, d’abord sur Youtube, puis sur Spotify.

C’est avec le morceau « La fille au roi Louis » que j’ai découvert cet album. La mélodie lancinante m’a tout de suite prise au piège, avec ses paroles qu’on ne peut s’empêcher de déchiffrer, cette histoire d’amour si dure et qui connaît pourtant une fin heureuse. Ce qui m’a d’abord frappée, c’est la qualité de l’interprétation. Je ne connaissais auparavant pas très bien le Poème Harmonique, et seulement pour sa musique baroque (une époque dont je suis en générale peu friande), mais je peux vous dire qu’avec ces « Chansons d’autrefois » ils ont gagné une nouvelle fan !

Donc dans « La fille au roi Louis », mais aussi dans tout le reste de l’album, j’ai été abasourdie par la précision du travail fourni. L’harmonisation, extrêmement soignée, l’instrumentation, qui l’est tout autant (et si mon oreille peu expérimentée ne m’abuse, le tout est joué sur des instruments d’époque, ce qui ne fait qu’ajouter à cette atmosphère atypique). Les voix des chanteurs et la musicalité longuement réfléchie qui se dégage de l’ensemble, tout cela forme un tableau sonore dont j’ai rarement entendu l’égal. Mention spéciale pour le travail sur la prononciation de l’Ancien Français, aussi époustouflante que le reste !

L’ensemble de ces détails soigneusement agencés, toujours au service du texte (c’est vrai que je n’ai pas encore mentionné la finesse des nuances et la délicatesse des accents toniques et musicaux) prend l’écouteur [1] aux tripes, et le laisse longtemps hanté par ces mélodies d’un autre temps.

En bref : un bijou d’interprétation qui permet de découvrir la musique du Moyen-Âge, trop souvent ignorée à mon goût. Cet album fera un excellent fonds sonore pour toutes vos lectures historiques – ou même historico-fantastiques.

Chansons d’autrefois & chemins de mélancolie

Ensemble Le Poème Harmonique

Direction : Vincent Dumestre


[1] Sisi, à en croire le Littré, le mot existe !


Pour aller plus loin…

Je vous invite donc à aller écouter ma chanson préférée sur un album qui constitue un coup de cœur dans son entier : La fille au roi Louis

Pour une critique professionnelle de l’album, suivez ce lien, le journaliste donne plein de détails disponibles sur le livret auquel on n’a malheureusement pas accès sur les plateformes de streaming comme Spotify. Une excellente raison d’encourager l’industrie du disque…

Publicités