Louis le Galoup tome 3, de Jean-Luc Marcastel

Marcastel Jean-Luc Louis Le Galoup 3

Les mâchoires du piège ont claqué à vide. Louis et ses compagnons, avec l’aide de leurs nouveaux alliés, ont échappé de peu à Malemort et au Siblaire, les noirs barons du Vicomte de Marsac. Mais on ne peut fuir indéfiniment. Il est temps pour Louis, s’il veut sauver ses amis et le royaume, de découvrir les secrets de ses origines, d’accepter sa double nature et de dompter sa bête intérieure. Pour cela, il doit quitter Séverin et la Roussotte et se rendre, seul, dans une vallée sauvage où, austères et revêches, se dressent les ruines des Tours de Merle. En ce lieu oublié, il espère trouver Lionel de Roquevieille, l’ami de son père qui, peut-être, pourra lui apprendre à maîtriser son don. Mais ce maître galoup, au pelage aussi noir que blanc, n’aime guère les visiteurs…

Un excellent tome de plus à ajouter au palmarès de Monsieur Marcastel. Malheureusement toujours aussi court, je reste un peu sur ma faim…

J’ai néanmoins énormément apprécié retrouver le personnage de Louis, et assister à son apprentissage aux côtés de Lionel de Roquevieille. La relation qui se noue entre eux est très touchante, bien que son développement soit trop rapide pour être crédible – reproche qu’on peut faire à tous les liens unissant les personnages de cette série.

Comme toujours avec les livres de Jean-Luc Marcastel, mention spéciale pour l’écriture, toujours aussi magnifique et incroyablement gouleyante.

En bref : un tome très agréable, de beaux moments de lecture, et j’ai hâte de lire le tome suivant.

Mes avis sur les tome 1 et tome 2

C’est lundi, que lisez-vous ? #58

Rendez-vous hebdomadaire initié par One person’s Journey Through a World of Books, repris par Mallou puis Galleane en Français.

Les règles sont très simples ; il s’agit de répondre à trois questions tous les lundis :

  1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine :

Pas vraiment d’avancée… Ni dans la rédaction de chroniques, ni dans la lecture…

Mes lectures en cours :

Erikson Steven Los jardines de la luna 1

J’ai entamé celui-ci, les premières pages sont très, très prometteuses… Cela semble être de la fantasy de très bonne factures, dans les règles de l’art le plus pur !

Mes lectures à venir :

Plusieurs possibilités…

Poursuite de sagas en cours : Les Rois Maudits ou Louis le Galoup. Six of Crows a l’air toujours aussi alléchant…

C’est lundi, que lisez-vous ? #57

Rendez-vous hebdomadaire initié par One person’s Journey Through a World of Books, repris par Mallou puis Galleane en Français.

Les règles sont très simples ; il s’agit de répondre à trois questions tous les lundis :

  1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine :

Publication d’une chronique en retard :

Druon Maurice Les Rois maudits 1

Le roi de fer, premier tome de la fameuse série des Rois maudits, de Maurice Druon.

Marcastel Jean-Luc Louis Le Galoup 3

Achevé cette semaine, et j’ai beaucoup aimé. Mon seul regret est que chacun de ces tomes soit si court. J’ai énormément apprécié l’apprentissage de Louis et le personnage de Lionel de Roquevieille. Chronique en cours de rédaction. Enfin, elle sera bientôt en cours de rédaction… J’ai vraiment pris du retard.

 

La raison de mon retard dans la rédaction des chroniques  : j’ai littéralement dévoré la fin de la saga Cygne Noir, de Richelle Mead. Après avoir fini le deuxième tome, insensiblement le troisième m’a attirée. Après ça j’étais piégée, j’ai pas réussi à le lâcher et je n’ai pas pu résister au dernier tome de la série… Gros coup de cœur, énorme coup de cœur, j’ajoute cette saga au palmarès de Richelle Mead dans le Panthéon des Auteurs révérés de ce blog.

Mes lectures en cours :

Aucune lecture entamé pour l’instant…

Mes lectures à venir :

Plusieurs possibilités…

 

Poursuite de sagas en cours : Les Rois Maudits ou Louis le Galoup. Deux livres fantasy qui me font bien envie, mais qui sont sur un pied d’égalité au niveau « urgence de lecture » : nécessité de progresser en Espagnol vs prêt de bibliothèque à rendre en temps et en heure…

Les Rois maudits tome 1, de Maurice Druon

Druon Maurice Les Rois maudits 1

Philippe IV le Bel, roi d’une beauté légendaire qui règne sur la France en maître absolu. Tout doit s’incliner, plier ou rompre devant l’autorité royale. L’idée nationale rôde dans la tête de ce prince calme et cruel pour qui la raison d’Etat domine toutes les autres…

Sous son règne, la France était grande et les Français malheureux.

Une lecture recommandée il y a des années, par un camarade avec lequel j’ai monté mon TPE (Travaux Personnels Encadrés, vous savez cette épreuve bizarre et/ou enrichissante que l’on doit passer pour le BAC en 1ère )… Bref, apparemment c’était un super livre historique devenu classique à côté duquel je ne devais pas passer !

Et il avait raison ! Je suis tombée immédiatement sous le charme de la plume médiévale de Maurice Druon. A coup de tournures archaïques qu’il réussit à fondre harmonieusement avec son style, il nous plonge dans un passé révolu, crû et magnifique. On s’y croirait, les moindres détails y sont et créent des images d’une grande vivacité et précision.

Ce qui m’a surtout marquée, outre les descriptions d’atmosphères, et de costumes, ce sont surtout les descriptions des coutumes et des personnages. Retrouver les noms familiers qui bercent mes cours d’histoire du droit – gros coup de cœur pour le clin d’œil à la querelle entre Philippe le Bel et Boniface VIII, manifestée par le geste déplacé de Guillaume de Nogaret – est un délice absolu !

Et ces personnages, quels personnages ! Ils sont complexes, leur personnalité a des facettes multiples. A la fois profondément ancrés dans la réalité historique, et qui pourtant deviennent humains par leurs mots et la description des intentions derrières les actes historiques – ou supposés tels. J’ai particulièrement aimé le personnage d’Isabelle, reine modelée par le devoir et la conception de la dignité royale que lui a inculquée son père. Elle est étrangement touchante dans sa froideur, parce qu’elle sent qu’elle passe à côté de la vie, de la passion, de la chance d’être aimée. Et pourtant elle persiste à faire son devoir, même quand c’est dur, et même lorsque ce qui lui paraît nécessaire nous semble affreux, à nous lecteurs du XXIe siècle.

Ajoutons à tous ces points positifs qui suffisent à faire de ce livre un grand, un très grand roman historique, un souffle d’action et de mystère qui lui donnent une pointe de suspense propre à captiver le lecteur.

En bref : une très, très jolie découverte, un superbe roman historique auquel je décerne une mention spéciale « réussite des caractères et de l’atmosphère ». J’ai grand hâte de lire le tome suivant, déjà dans ma PAL !

Le mardi sur son 31 #26

Le mardi sur son 31 est un rendez-vous initié par Sophie, sur son blog Les Bavardages de Sophie

Il s’agit de citer un passage de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Une bonne manière de présenter un livre…

Marcastel Jean-Luc Louis Le Galoup 3

Super livre, super plume sur laquelle je me suis déjà extasiée (ici et )… Il était temps que je lui consacre une édition du mardi sur son 31 ! Surtout qu’une écriture comme celle-ci, on en redemande, on y revient et puis on tierce, parce que tout de même…

Louis, lui, marchait déjà en hiver.
Le pied pesant, la mine des mauvais jours, il avalait les lieues, comme condamné poussé vers la potence.
Dans sa cape usée qu’on n’aurait pas osé donner à un mendiant, il courbait les épaules comme peu de lépreux. C’en était à croire que toute la misère du monde lui nichait sur le dos.
Il était seul…
Aucune silhouette à son côté, aucun autre pas pour tutoyer le sien, aucune ombre pour se mêler à la sienne. Le seul souffle qui rythmait sa marche, c’était celui que poussaient ses poumons douloureux d’une peine muette.
Ses amis n’étaient pas là. Une part de lui-même était absente.

C’est lundi, que lisez-vous ? #57

Rendez-vous hebdomadaire initié par One person’s Journey Through a World of Books, repris par Mallou puis Galleane en Français.

Les règles sont très simples ; il s’agit de répondre à trois questions tous les lundis :

  1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine :

Publication de chroniques en retard :

singh-nalini-psi-changeling-8

Psi-Changeling tome 8, un beau tome, même si en authentique et éternelle insatisfaite, j’arrive à lui trouver des défauts…

gabaldon-diana-outlander-5-e

La Croix de Feu, chronique ENFIN rédigée… Depuis le temps que je l’annonçais, celle-ci! Un tome bien sympathique, avec des personnages et une plume que j’adore, même s’il est un peu longuet…

Singh Nalini El gremio de los cazadores 5

La Tempête de l’Archange, tome 5 de la série « Chasseuse de vampires ». Un livre fini cette semaine, et j’ai beaucoup aimé. Principalement les personnages ici aussi, et Mahiya (héroïne du tome) en particulier. L’histoire d’amour est sympa, mention spéciale pour les descriptions de décors et de costumes. J’anticipe avec grand plaisir la lecture du tome suivant !

SAM Tara Duncan 5

Et finalement, celui-ci, qui m’a fait céder à la malédiction du « encore quelques pages, mon passage préféré est bientôt ». Donc je l’ai fini, malgré l’heure tardive. Du bon Tara Duncan, avec des calembours à la pelle, des notes de bas de pages délirantes, beaucoup beaucoup d’action et des histoires d’amour bien dégoulinantes…

Mes lectures en cours :

Marcastel Jean-Luc Louis Le Galoup 3

Le Maître des Tours de Merle, troisième tome de Louis Le Galoup, que je commence tout juste avec un immense plaisir !

Mes lectures à venir :

J’hésite toujours (c’est la malédiction du dimanche soir) entre ces différents livres :

Les deux premiers sont des suites de saga qui ne perdent rien pour attendre. Le dernier est apparemment un classique de la fantasy qui aurait jusqu’ici échappé à mes yeux scrutateurs… En espagnol, oui. Enfin non, le livre en lui-même est américain, mais je travaille sur mon espagnol, donc…

Chasseuse de vampires tome 5, de Nalini Singh

Singh Nalini El gremio de los cazadores 5

Nouveau couple dans la saga : c’est au tour du mystérieux Jason de s’éprendre… Sur qui se portera son choix ? Sur la plus improbable des femelles, la douce princesse Mahiya, une charmante écervelée vivant à la Cour de Neha. Enfin, c’est ainsi que la puissante archange présente sa nièce. Evidemment, Jason se rend bien vite compte que ce portrait n’est pas tout à fait fidèle…

Et j’ai adoré la vraie Mahiya. Elevée depuis le berceau par sa tante cruelle qui la hait profondément, elle n’est qu’un instrument servant à punir l’infidélité de son père, Eris. Eris, qui a trompé sa compagne Neha avec la propre jumelle de la puissante archange, Nevriti. Une histoire de famille bien tordue… Retenue prisonnière, sous la menace constante d’une mort lente et douloureuse, Mahiya a dû apprendre à dissimuler pour survivre à la Cour de sa terrible tante.

Malgré toutes ces épreuves, elle s’efforce de préserver sa fraîcheur et son optimisme. Elle se refuse à tomber dans la haine et l’amertume, décidée à se battre pour un jour, vivre libre et heureuse. La meilleure revanche à prendre sur sa famille… Une fois de plus, je le dis : j’ai tout simplement adoré ce personnage. Je me suis retrouvée dans cette vision volontairement positive de la vie et de ses embûches. Même si tout va mal, les choses finiront par s’arranger. Il suffit de survivre et de préserver sa santé mentale jusque-là.

Jason est un contrepoint intéressant. Même à la fin du livre, il reste mystérieux, avare en paroles. Puissant et aimant, il forme un beau couple avec Mahiya, même si à mon grand regret son point de vue sur la relation est très peu développé, ce qui renforce son côté distant.

Point négatif de ce tome : l’intrigue principale. J’ai assez accroché à la première partie, cette ambiance soupçonneuse et horrifiée face aux meurtres sanglants qui secouent la Cour de Neha. En revanche, au détour d’une phrase au milieu du livre, j’ai deviné l’élément principal du dénouement… Du coup la fin a singulièrement manqué d’intérêt à mes yeux…

Hormis cela, mention spéciale pour la description des décors orientaux, depuis l’architecture (inspirée de lieux réels en Inde, d’après la note de l’auteur en fin de livre) jusqu’aux costumes, tout est fait avec un art consommé qui ne donne qu’une envie : découvrir ce pays ! La richesse des descriptions des textiles m’a particulièrement plu.

En bref : un bon tome de la série, même s’il ne décroche pas la mention coup de cœur à cause d’une petite prévisibilité de l’intrigue. J’ai beaucoup aimé les personnages et l’atmosphère de ce livre.