Mercy Thompson 9, de Patricia Briggs

briggs-patricia-mercy-thompson-9

La tension entre les faes et les humains est à son comble. Lorsque la meute est amenée à affronter un troll déchaîné, la présence d’Aiden, enfant humain enlevé il y a des siècles par les faes, pourrait bien être la seule chose susceptible d’empêcher la guerre qui s’annonce.

Prêts à le protéger coûte que coûte, Mercy, Adam et la meute devront défier le Marrok, les humains et les faes. Mais qui les protégera de celui qui a reçu l’étreinte des flammes ?

Un très grand cru de Mercy Thompson. J’ai retrouvé mes héros avec un plaisir immense. Leur personnalité à elle seule rend leurs discours délicieux. Alors quand ils ne se contentent plus de parler, mais qu’ils agissent, j’atteins la félicité la plus absolue.

Il y a plusieurs aspects qui m’ont particulièrement plus dans ce tome.

Tout d’abord, j’ai adoré la place particulière réservée à Zee. On sait depuis le tout début de la saga qu’il est un fae. On a découvert au fur et à mesure des tomes à quel point il était puissant, à quel point il était différent des autres faes. On sait aussi qu’il n’a pas toujours été un enfant de chœur. Pourtant, c’est la première fois qu’on le voit réellement interagir avec Mercy, qu’on les voit échanger des piques (pour certaines vraiment piquantes, limite méchantes). C’est la première fois qu’il apparaît comme autre chose qu’un fae grincheux. Il a des sentiments, il peut être blessé et mis en rage. J’ai absolument adoré cette profondeur nouvelle chez ce personnage.

Ensuite, j’ai aussi énormément apprécié la dimension politique de ce tome. Les problèmes que posent les relations entre loups et faes, entre faes et humains, entre humains et loups. Ces problèmes sont de dimension épique, et paraissent totalement insolubles. Quelle que soit la solution trouvée, elle ne conviendra pas à tout le monde. Ceci crée une tension tout au long du roman qui trouve son apogée lorsque le Marrok doit s’en mêler (Bran est un de mes personnages préférés, et ce n’est pas peu dire vu que je les adore tous). Eh oui, question politique, il a de quoi tenir la dragée haute à tous les autres, faes millénaires compris.

En bref : un tome formidable, un coup de cœur qui me fait mourir d’envie de lire d’autres aventures de Mercy. Enfin, je ne suis pas trop regardante, un spin off ferait aussi l’affaire.

Ombres Mouvantes, de Patricia Briggs

briggs-patricia-mercy-thompson-0

Recueil de nouvelles spécial « fans de Mercy Thompson ». Contient une nouvelle sur :

  • Ariana et Samuel
  • Thomas Hao
  • Tom et Moira
  • David Christiansen
  • Kara (personnage qui est mentionné de manière indirecte dans Les liens du Sang, c’est la jeune fille qui survit à une attaque de loups et dont le père demande de l’aide à Mercy)
  • Warren et Kyle
  • Ben
  • Et Mercy elle-même, cerise sur le gâteau.

Etant une fan absolue de Mercy Thompson depuis quelque temps déjà, je n’ai même pas réfléchi lorsque j’ai vu la promotion sur les livres numériques, j’ai fait une folie. Folie d’autant plus raisonnable que celui-ci (acheté sur le site de la Fnac) ne contient pas de DRM, et je pense qu’il faut encourager les éditeurs en ce sens.

Autant le dire clairement et simplement : j’ai adoré. Complètement et carrément adoré.

Pendant quelques pages j’ai eu un peu peur. Les deux nouvelles suivant celle d’Ariana et Samuel concernent des personnages inconnus, créés spécialement pour ces histoires, et j’ai relevé certaines phrases bizarres qu’il a fallu que je relise plusieurs fois pour les comprendre. J’ai craint d’être déçue.

Et puis les nouvelles sur les personnages chéris de la saga Mercy Thompson sont arrivés. Et là, et là, j’en ai eu pour mon argent. De petits détails, de petits récits faits avec tout le talent de Mme Briggs, auteur à laquelle je voue un culte (mon autel est ici). Ses personnages sont tellement, tellement attachants !

Je ne saurai franchement pas dire quelle nouvelle j’ai préférée. Ou peut-être que si : je crois que ma préférence absolue va à Ben. Mais toutes les autres sont réellement réussies, et nous donnent des détails croustillants sur des protagonistes qui passent d’ordinaire en coup de vent dans les romans consacrés aux personnages principaux. Ça m’a donné envie de trépigner, de sautiller et de me trémousser tellement j’étais contente (et non, je vous rassure, je ne lisais pas dans le bus ce jour-là).

En bref : petite réserve sur les nouvelles concernant des personnages inconnus, mais gros, gros coup de cœur pour tous ceux que l’on retrouve. J’ai tellement hâte de lire le tome 9 de Mercy Thompson, mais je dois attendre qu’il sorte en poche. Je n’ai pas réussi à trouver de date… C’est de la torture…

Mercy Thompson 1, L’Appel de la lune

Briggs Patricia Mercy Thompson 1

« Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. »

En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…

Mercy Thompson est une série incontournable de la bit lit. A l’occasion d’une énième relecture (toujours aussi plaisante), j’ai décidé de vous dire tout le bien que j’en pense.

Le récit est fait à la première personne par Mercy, dont la voix insolente et malicieuse est très divertissante. Pourtant, malgré toutes les piques qu’elle peut faire, on sent qu’elle a un côté sérieux, basé sur sa loyauté. Cela crée un personnage drôle, mais aussi profond, extrêmement attachant.

Une mythologie originale est également au rendez-vous. Les loups garous sont extrêmement développés, et on obtient également quelques indices sur d’autres races fantastiques qui seront développés dans les tomes suivants. Mercy, quant à elle, est un cas à part : coyote dans un monde de loups, elle ne possède a priori aucune aptitude particulière qui pourrait lui valoir d’être au cœur des évènements.

Et pourtant, Dieu sait qu’il s’en passe des choses, dans sa vie ! Elle se retrouve brusquement mêlée aux affaires de la meute locale et doit sauver son Alpha et sa fille… Sans perdre son indépendance, bien sûr.

En bref : un délice de A à Z, au niveau des personnages, de la mythologie, des péripéties… L’écriture entrainante de Patricia Briggs ne gâche rien à l’affaire. En outre, cette série ne fait que se bonifier au fur et à mesure des tomes…

Alpha & Oméga, Entre Chien et loup

Briggs Patricia Alpha et Oméga 4

Pour une fois, ce n’est pas parce que Charles est l’exécuteur de son père qu’il part en voyage avec Anna. C’est pour des raisons personnelles qu’ils se rendent en Arizona : Charles a l’intention d’offrir un cheval à Anna pour son anniversaire. Ou du moins, c’est l’idée… Mais le couple va bientôt découvrir qu’un dangereux fae rôde dans les parages, remplaçant des enfants humains par des simulacres magiques.

La guerre froide entre faes et humains est sur le point de se raviver, et Charles et Anna vont se retrouver pris entre deux feux.

Je suis un peu déçue par ce tome.

Il présente Anna et Charles embrigadés par le plus grand des hasards dans une enquête sur un terrible fae qui enlève et torture les enfants. Le contexte politique est des plus tendus, puisque le Beau Peuple s’est retiré dans ses réserves depuis qu’il a rompu avec le gouvernement humain. Les loup-garous se retrouvent en plein milieu du conflit, tiraillés par leur nature magique et leur côté humain qui les pousse à soutenir la communauté de leurs familles.

On pourrait penser que cet aspect serait mis en avant dans ce tome. Mais non, l’histoire est un peu à part, et elle tourne autour des chevaux. Pour moi, c’est là que le bât blesse : je n’ai absolument aucun intérêt pour la chose équine. Alors vous comprendrez que les descriptions de chevaux, de races, de courses et de que sais-je encore, me sont joyeusement passées au-dessus de la tête. Ceci dit, je ne doute pas que les amateurs et connaisseurs se régaleront.

Pour dire la vérité, l’histoire ne « tourne » pas autour des chevaux. Ils sont simplement très, très présents, en parallèle. Mais j’ai trouvé ces passages vraiment longuets, si bien que l’enquête principale n’a pas réussi à raviver mon enthousiasme. Ce tome reste une bonne lecture, et je l’ai apprécié, plus parce qu’il me permet de retrouver un univers que j’affectionne beaucoup. Mais même Charles et Anna ont commencé à me taper sur les nerfs !

En bref : une petite déception avec ce tome ; j’espère que le suivant (que j’attends d’ores et déjà avec impatience) relèvera le niveau ! Il y avait bien trop de chevaux dans celui-ci.  

Mon avis sur la préquelle (le tome 0).

Mon avis sur le tome 3, Jeu de piste.

En aparté: que pensez-vous de la couverture? Ils ont vraiment des têtes de psychopathes, non?

Alpha & Oméga, Jeu de piste

Briggs Patricia Alpha et Oméga 3.png

Depuis que les loups ont révélé leur existence, c’est sur Charles, l’exécuteur du Marrok, que repose la responsabilité de discipliner les meutes des États-Unis. Bien qu’il endosse ce rôle avec stoïcisme, sa compagne, Anna, devine la violence qui le ronge de l’intérieur. Détourné provisoirement de sa fonction de bourreau, Charles devient un héros malgré lui pour aider le FBI à traquer un dangereux tueur en série. Un tortionnaire qui considère les loups-garous comme des proies de premier choix…

 Ce troisième tome est tout à fait enthousiasmant. A l’immense plaisir de retrouver les adorables Charles et Anna, il allie une enquête pleine de suspense et de surnaturel.

Encore une fois, la dynamique du monde surnaturel parallèle se révèle dans toute sa richesse. Il est très amusant de voir loup-garous et faes danser autour des secrets qu’ils doivent encore protéger des humains. Ceux-ci ne sont pourtant pas dupes ; ils flairent les mystères sous les demi-vérités ; et les sous-entendus qui en résultent sont vraiment fabuleux. Cela donne un double sens aux situations et je m’en pourlèche les babines.

Quant à la fin… phénoménale, magistrale, elle promet de beaux, très beaux développements, dans Alpha & Oméga comme dans Mercy Thompson

C’est à mon sens le meilleur tome de la saga ; le quatrième m’a nettement moins plu.

Mon avis sur la préquelle, L’Origine (tome 0, donc).

Mon avis sur le tome 4, Entre Chien et loup.

Alpha & Oméga, L’Origine

Briggs Patricia Alpha et Oméga 0

Patricia Briggs est un de mes auteurs fétiches. Elle a créé un monde de loup-garou, faes, changeurs et vampires d’une grande originalité et très développé.

Alpha et Oméga est un spin off de la saga principale, Mercy Thompson, dont je suis une grande fan. Il se déroule entre le premier et le deuxième tome de Mercy, et fait écho aux aventures qu’elle a vécu dans ceux-ci.

Origine est une préquelle d’Alpha et Oméga qui raconte comment Charles, personnage secondaire de la saga principale, et Anna se sont rencontrés. Tous les deux sont des loup-garous, et un de mes couples préférés, toutes sagas confondues.

Aborder le monde de Patricia Briggs par le point de vue de Charles, exécuteur du Marrock, est un délice. On voit les choses sous un angle différent, plus proche des loup-garous, qu’avec Mercy.

Le récit est bien structuré, il permet de comprendre comment la situation a évolué jusqu’au point de départ du Cri du Loup, le premier tome de cette saga.

Anna apparaît comme un personnage attachant dès les premières lignes, et Charles, le bon gros loup sauvage au cœur tendre, est tout aussi sympathique.

Les péripéties de ce tome n’en s’ont pas vraiment, puisqu’il s’agit d’une préquelle. Pas de surprise, mais des développements assez trépidants pour que la lecture soit tout à fait plaisante. Il s’agit d’un court volume d’introduction, qui laisse présager à quel point la suite est géniale…

En bref : une très bonne lecture, comme toujours avec Patricia Briggs. Elle approfondit ici son monde et nous présente deux personnages pleins de promesses aussi adorables l’un que l’autre.

Mon avis sur le tome 3, Jeu de piste.

Mon avis sur le tome 4, Entre Chien et loup.

La Faille de la Nuit, de Patricia Briggs

Briggs Patricia Mercy Thompson 8

Fuyant son nouveau compagnon violent, Christy, l’ex-femme d’Adam, fait un retour fracassant dans les vies d’Adam et Mercy. La cohabitation n’est pas simple. Surtout lorsque Christy décide de monter la meute contre Mercy afin de récupérer Adam. Et la situation empire lorsque son petit ami retrouve sa trace : les cadavres s’empilent et Mercy va devoir mettre ses problèmes personnels de côté pour affronter une créature bien décidée à réduire son monde en miettes !

Voilà une quatrième de couverture bien digne d’un tome de la fabuleuse saga Mercy Thompson ! Aussi caustique que le personnage principal, elle promet de l’action !

C’est effectivement ce qu’on retrouve dans ce tome : de l’action et des bastons à foison ! Les péripéties s’enchainent à un rythme enlevé tandis que Mercy doit résoudre les mystères pour faire face à son ennemi.

L’auteur utilise la même recette que pour les tomes précédents, et ça marche ! Ce livre est pour moi un coup de cœur !

Toutefois je dois dire que malgré tout le plaisir que j’ai eu à retrouver ces personnages et cette écriture, par certains aspects j’ai décelé un petit côté répétitif.

L’auteur ayant épuisé toutes les sources potentielles de problèmes dans l’entourage immédiat de Mercy, elle est obligée d’aller chercher un peu plus loin, chez l’ex-femme d’Adam.

On rencontre ainsi Christy, dont on entend parler, de manière indirecte, depuis le tout premier tome de la saga. C’est un personnage dont l’intérêt paraît limité, rapidement cerné, et hormis sa capacité à agacer Mercy (ce qui donne lieu à de savoureux dialogues) il n’y a pas grand-chose à en dire.

En bref : les fans de la saga trouveront leur bonheur, et pour ma part, j’attends le tome 9 avec impatience!

La chronique du tome 1.

Celles du spin off (qui prend de belles proportions) Alpha & Oméga : tomes 0, 3, et 4.