Succubus Nights, par Richelle Mead

Mead Richelle Georgina Kincaid 2

L’amour, ça fait mal. Et nul ne le sait mieux que Georgina Kincaid, à qui il suffirait d’embrasser son petit ami pour le vider de sa force vitale. Car Georgina est un succube, un démon qui tire son pouvoir du plaisir des hommes. C’est vrai qu’il y a des compensations plutôt sympas : elle peut changer de corps à volonté et elle est immortelle. Mais ne pas pouvoir roucouler avec le seul homme qui l’accepte comme elle est, c’est trop injuste ! Dans la librairie où elle travaille, c’est aussi un peu chaotique. Son collègue Doug a un comportement pour le moins étrange et Georgina soupçonne quelque chose de bien plus démoniaque qu’une overdose d’expressos. Et voilà que son meilleur ami immortel, un incube irrésistible, l’appelle sur une mission de séduction plus que délicate. Une fois encore, Georgina va devoir remuer le ciel et l’enfer, et vite !

Nous voilà partis pour une nouvelle aventure de Georgina ! Ça fait du bien de retrouver ce personnage, et tout ce qui en fait quelqu’un de si agréable à fréquenter. Son sens du bien et du mal. Son sens de la repartie. Son sens du style aussi, avec ses commentaires plein d’auto-satisfaction sur ses tenues (le plus souvent) légères. Sa curiosité qui la mène à enquêter sur tous les sujets.

C’est d’autant plus génial qu’on la retrouve en couple avec Seth Mortensen, et que les deux amoureux sont mignon-tout-plein. Enfin, sauf lorsqu’il s’agit des pensées libidineuses qui traversent l’esprit de Georgina. Ou qui s’attardent dans son esprit. Ou qui l’obsèdent bien malgré elle. On ne peut pas se refaire : Georgina est un succube. Elle vit littéralement de sexe. Devoir s’en passer avec son petit copain, l’homme qu’elle aime et dont elle tombe de plus en plus amoureuse, c’est une torture à feu doux.

Heureusement, elle a plein de choses dans la vie pour se distraire. Comme enquêter sur tous les phénomènes paranormaux qui lui tombent dans la besace. Le dernier en date est une mystérieuse vibration surnaturelle, qu’elle ressent en compagnie d’humains qui se comportent fort bizarrement…

Et à côté de ce passe-temps pour les énigmes, qui fait de Georgina une Miss Marple surnaturelle à talons et robe rouge fendue jusqu’au haut de la cuisse, il y a bien évidemment sa mission divine. Souvenez-vous en, Georgina doit corrompre les âmes pour Satan. Justement, son ami incube, Bastien, a reçu mission de dévoyer une personnalité en vue aux idées nauséabondes. Une proie de choix, que les deux compères s’empressent de courtiser.

En bref : un livre palpitant. Pas de gros suspense, parce qu’en sent venir le dénouement de chaque intrigue (en tout cas dans le cadre d’une relecture). Mais des personnages tellement géniaux que j’en redemande.

Pour voir mon avis sur le tome 1, c’est par ici.

Publicités