L’Héritage des Rois-Passeurs, de Manon Fargetton

fargetton-manon-lheritage-des-rois-passeurs

Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu’on le connaît, sont les deux reflets déformés d’une même réalité.

Énora est unique : elle peut traverser d’un monde à l’autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre. Au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d’exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s’emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d’Ombre. Et elle n’est pas la bienvenue.

Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes, éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d’Ombre…

Ce roman m’a tout de suite attirée par sa couverture magnifique. Je l’ai emprunté sur un coup de tête, fidèle à ma résolution récente de faire confiance à mon instinct livresque.

Les premières pages sont absolument renversantes. D’une efficacité remarquable, elles prennent au piège en piquant la curiosité du lecteur. Énora est une jeune femme vive et attachante, une personne aussi réelle que vous et moi. La plume de Manon Fargetton donne à tout son monde, dès ce splendide incipit, une atmosphère très particulière. On peut presque sentir le soleil qui brille à travers les arbres, l’air doux du printemps et entendre les bruits de la circulation ou la conversation des invités.

Énora retrouve avec une joie sincère toute sa famille à l’occasion de son anniversaire. Le sien, et celui de son jumeau, Erwan. Même si elle ne regrette pas son choix de s’être éloignée pour étudier à Paris, il est bon de rentrer à la maison.

Pourtant cette atmosphère bucolique ne dure qu’un court moment, et bientôt l’action, le sang et la magie surgissent. Forcée de fuir, Énora doit se réfugier en Ombre. Et si toutes les qualités déjà énumérées plus haut n’avaient pas suffi, Ombre m’aurait charmée à lui tout seul.

La merveilleuse plume de Manon Fargetton, qui prêtait déjà une qualité délicieuse à notre morne monde quotidien sublime son univers imaginaire. Il apparaît comme une terre rude, pleine de mystères, avec ses propres croyances et ses propres coutumes. Pourtant c’est aussi un univers simple par certains aspects, loin des excès grandioses de l’heroic fantasy des auteurs américains. Ses habitants présentent leur ordinaire dans Ombre, et dépeignent ainsi ce monde de manière extraordinairement réaliste et attachante.

Il faut enfin que je vous touche quelques mots de la magie inventée par Manon Fargetton. Nouveau coup de génie, nouvelle raison de m’extasier. Elle repose sur un principe dont je n’ai jamais, au grand jamais rencontré l’équivalent : les contrastes entre l’ombre et la lumière. Certaines explications m’ont un peu échappé, parce que j’étais tellement prise au piège de l’action que je ne me suis pas trop attardée sur ce point. Ça attendra la relecture que je ne manquerai pas de faire à la première occasion.

En effet, les péripéties ne laissent aucun repos. On veut savoir, les complots s’enchainent, je me suis inquiétée sans trêve pour tous les personnages auxquels je me suis terriblement attachée. Jusqu’au bout, j’ai été prise au piège de l’action…

En bref : je pense que vous l’aurez compris, c’est un magnifique combo gagnant ! Tout est parfait, tout est plus que parfait : tout est enthousiasmant. C’est un coup de cœur absolu, et le père Noël s’en est bien rendu compte : il a déposé dans mes souliers Les Illusions de Sav-Loar, autre one shot se déroulant dans le même univers, centré sur un personnage secondaire de L’Héritage des Rois-Passeurs.

mention coup de cœur

Publicités

11 réflexions sur “L’Héritage des Rois-Passeurs, de Manon Fargetton

  1. Il a du flair le père Noël !^^ Ce livre est dans ma PAL, j’adore la couverture également même si je me suis procurée l’ebook (lors de l’OP à 99c, je ne pouvais pas résister). Je n’ai lu aucun ebook acheté depuis 6 mois… ta chronique me rappelle que j’ai quelques pépites sur ma liseuse ! J’adore découvrir de nouveaux univers, et la façon dont tu l’as dépeint m’intrigue particulièrement !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mince, je l’ai ratée celle-là ! Enfin tant pis, la bibliothèque c’est pas mal quand même… J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi. J’ai eu beaucoup de mal à verbaliser mon ressenti sur cet univers, et comme je reste assez vague, je conçois que ça t’intrigue… Maintenant tu dois le lire pour te faire ta propre idée… 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s