Les Fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

Dabos Christelle La Passe-miroir 1

Ce livre est connu pour avoir été publié à la suite du concours Gallimard du premier roman jeunesse de 2012. Il est aussi renommé pour avoir fait l’unanimité parmi ses lecteurs, qui l’ont généralement adoré.

J’ai donc décidé de faire la connaissance d’Ophélie, personnage principal de cette remarquable saga.

Jeune fille effacée et discrète, mais qui n’en pense pas moins et dissimule sous sa carrure frêle une volonté inébranlable, Ophélie doit bientôt mettre à profit son caractère. En effet, sa famille, soucieuse d’améliorer son rang social, projette de la marier à un dignitaire d’une lointaine terre barbare. L’ordre des Doyennes est tombé, elle ne peut que s’incliner ou être exilée… Si leurs raisons restent mystérieuses, Ophélie est bien décidée à exploiter ses talents pour améliorer sa situation. Talents au premier rang desquels son pouvoir de passe-miroir, la capacité de passer à travers les miroirs pour voyager d’un endroit à un autre…

Ce livre est campé dans un monde de toute beauté. L’incipit seul, aussi brillant que celui d’Harry Potter lui-même, suffit à promettre monts et merveilles au lecteur. Il nous plonge d’emblée dans une ambiance poussiéreuse et mystérieuse, avec des codes et des coutumes étranges. Les pouvoirs énigmatiques sont légion et ne suscitent aucune curiosité, mais notre monde, bien plus exotique aux yeux des protagonistes, n’est pas si éloigné que ça… Ou peut-être que si ? Cette histoire semble être basée dans un futur hypothétique, après une catastrophe ayant détruit la Terre telle que nous la connaissons.

Ce mélange d’originalité est finement dosé, si bien que tout en étant totalement dépaysé, on n’est jamais perdu. Les explications interviennent toujours à point nommé, mêlées harmonieusement au récit.

Ophélie, quoique quelque peu passive et larmoyante à mon goût, est très attachante. Elle n’a jamais froid aux yeux, et derrière son apparente incurie, elle est franchement débrouillarde, avec une tête bien accrochée sur ses épaules.

La combinaison de ce monde formidable et de son héroïne, qui s’y coule comme un poisson dans l’eau, confèrent à ce livre une atmosphère fantastique, inédite et merveilleuse.

Les pages défilent tandis que les mystères et les complots s’accumulent. Ophélie fait de son mieux pour tirer son épingle du jeu au milieu de toute cette agitation, et l’aventure est haletante.

En bref : un petit coup de cœur pour cet admirable roman jeunesse. Un personnage principal attachant avec un monde absolument formidable d’invention et d’originalité, le tout mélangé à des péripéties sans temps mort.

En aparté : j’ai eu beaucoup de difficultés à classer ce livre. Fantastique ou fantasy ? Peut-être même science-fiction ? Le mystère reste entier, c’est un OLNI hybride (Objet Livresque Non Identifié)…

Publicités

2 commentaires sur “Les Fiancés de l’hiver, Christelle Dabos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s