Le mardi sur son 31 #13

Le mardi sur son 31 est un rendez-vous initié par Sophie, sur son blog Les Bavardages de Sophie

Il s’agit de citer un passage de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Une bonne manière de présenter un livre…

Gabaldon Diana Outlander 4

Cette semaine, je vous présente un extrait du quatrième tome d’Outlander, Les Tambours de l’Automne. (La traduction se trouve à la fin de l’article, comme d’habitude…)

[…] I sat down on the tavern’s chopping block with my pewter mug, breathing deeply. The night was clear, with a bright half-moon peeping silver over the harbor’s edge. Our wagon stood nearby, no more than its outline visible in the light from the tavern windows. Presumably, Gavin Hayes’s decently shrouded body lay within. I trusted he had enjoyed his caithris.

Inside, Duncan’s chanting had come to an end. A clear tenor voice, wobbly with drink, but sweet nonetheless, was singing a familiar tune, audible over the babble of talk.

To Anacreon in heav’n, where he sat in full glee,
A few sons of harmony sent a petition,
That he their inspirer and patron would be!
When his answer arrived from the jolly old Grecian:
“Voice, fiddle, and flute,
No longer be mute!
I’ll lend you my name and inspire you to boot.”

The singer’s voice cracked painfully on “voice, fiddle, and flute,” but he sang stoutly on, despite the laughter from his audience. I smiled wryly to myself as he hit the final couplet,

“And, besides, I’ll instruct you like me to entwine,
The Myrtle of Venus with Bacchus’s vine!”

I lifted my cup in salute to the wheeled coffin, softly echoing the melody of the singer’s last lines.

“Oh, say, does that star-spangled banner yet wave
O’er the land of the free and the home of the brave?”

I drained my cup and sat still, waiting for the men to come out.

J’ai choisi ce passage en raison des clins d’œil au futur que ce récit d’une scène de 1767 contient. En effet, la chanson chantée n’est autre que celle qui a inspiré l’hymne américain. C’était une chanson à boire… Et l’air est exactement le même…

Voyez plutôt :

Et la version « moderne » :

J’ai trouvé ça marrant…

Traduction maison du passage cité :

 Je m’assis sur le billot de la taverne avec ma choppe d’étain, respirant profondément. La nuit était claire, avec une demi-lune brillante dévoilant sa teinte argentée au-dessus des confins de la baie. Notre chariot se tenait non loin, son seul contour visible dans la lumière de la fenêtre de la taverne. Vraisemblablement, le corps de Gavin Hayes décemment enveloppé de son suaire y reposait. J’étais sûre qu’il avait apprécié son caitrhis.

À l’intérieur, la psalmodie de Duncan était arrivée à sa fin. Une voix claire de ténor, rendue instable par la boisson, mais douce malgré tout, chantait un air familier, audible par-dessus la rumeur des conversations.

À Anacreon dans le ciel, où il s’assit plein de joie,
Quelques fils de l’harmonie envoyèrent requête,
Que leur inspirateur et mécène il soit !
Quand leur parvint cette réponse du joyeux vieux Grec :
« Voix, violon et flute,
Ne soyez plus muets !
Je vous prêterai mon nom et vous inspirerai pour vous lancer. »

La voix du chanteur craqua douloureusement sur « voix, violon et flute » mais il continua obstinément à chanter, en dépit du rire de son public. Je souris ironiquement pour moi-même quand il atteignit le dernier couplet,

« Et de plus, je vous enseignerai comme moi à mêler,
La Myrte de Vénus avec le vin de Bacchus ! »

Je levai mon verre en salut à la bière sur roues, reprenant doucement en écho la mélodie des derniers vers du chanteur.

« O dites, cette bannière semée d’étoiles flotte-t-elle
Au-dessus de la terre des hommes libres et la patrie des braves ? »

Je vidai mon verre et me tint immobile, attendant que les hommes sortent.

Publicités

Un commentaire sur “Le mardi sur son 31 #13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s