Outlander tome 1, Diana Gabaldon

Gabaldon Diana 1 Outlander

1945. Claire, jeune infirmière, retrouve son mari Frank Randall dans un village écossais pour une seconde lune de miel – la première a été interrompue par la guerre. Alors qu’elle se promène dans la lande, elle découvre un ancien site mégalithique où les villageoises se réunissent en secret pour célébrer d’étranges rites. Fascinée, elle s’approche d’un grand menhir fendu… et se volatilise. Quand elle reprend conscience, elle est entourée d’hommes costumés qui se livrent bataille. Et curieusement, l’un des combattants est le sosie de son mari… A sa grande stupeur, elle comprend bientôt qu’elle est propulsée… en l’an de grâce 1743 ! Période troublée s’il en fut : l’Ecosse, occupée par les Anglais, est à feu et à sang…

Ainsi commence une épopée sauvage et baroque où se mêlent fantastique et histoire, action, amour et humour

Diana Gabaldon est un grand nom de la fantasy historique, et j’ai attendu bien trop longtemps avant de me plonger dans ses livres!

J’ai immédiatement été prise au piège de ce roman, à l’écriture efficace et pourtant détaillée. Diana Gabaldon crée une ambiance riche sans être lourde, à grand renfort de détails historiques. Elle nous happe par la description de son personnage principal, Claire Randall, une femme de caractère qui sait faire face à ce que le destin lui oppose.

Je me suis énormément attachée à elle, d’autant que ses péripéties sont nombreuses et que le suspense est au rendez vous! J’ai été tout bonnement incapable de lâcher ce livre pendant les deux jours qu’ont duré ma lecture, pour un petit pavé de 850 pages (tout de même).

J’ai également adoré le personnage de Jamie, un Highlander qui a de quoi faire battre les coeurs – celui des midinettes (bon ok le mien) comme celui des femmes de fer forgé telles que Claire.

J’ai beaucoup aimé être plongée dans cette ambiance historique très réussie. Au delà des détails de la vie quotidienne, Diana Gabaldon décrit également les manoeuvres politiques qui ont cours en Ecosse, du « simple » niveau familial au niveau national. Tout cela forme un tableau fascinant sur lequel évoluent des personnages qui ne le sont pas moins.

J’ai aussi adoré la touche fantastique, qui se fait assez discrète et pourtant reste présente en sous main tout au long du roman. Assister aux doutes de Claire était vraiment un régal (pas pour la malheureuse, bien sûr, mais les lecteurs ont un petit côté sadique: plus les épreuves qu’affrontent les personnages sont rudes, plus ils sont contents). Les problématiques sous jacentes sur le voyage temporel sont tout bonnement géniales.

En bref: c’est un roman parfait de A à Z; les personnages sont parfaits, l’ambiance est parfaite, l’écriture est parfaite, et le suspense est parfait. C’est un coup de coeur absolu. Pourquoi donc ai-je autant attendu?

Publicités