Winter, de Marissa Meyer

Meyer Marissa Chroniques Lunaires 4

La Princesse Winter est admirée par le peuple lunaire pour sa grâce et sa gentillesse. Malgré les cicatrices qui marquent son visage, on dit que sa beauté dépasse de loin celle de sa belle-mère, la Reine Levana.

Winter déteste Levana et sait que cette dernière n’approuverait pas ses sentiments pour son ami d’enfance, le séduisant garde Jacin. Mais la jeune fille n’est pas aussi faible que le croit la reine et cela fait des années qu’elle a entrepris de contrecarrer les plans de sa belle-mère. Avec Cinder et leurs alliés, Winter pourrait même avoir le pouvoir de commencer une révolution et gagner une guerre qui sévit depuis trop longtemps.

Est-ce que Cinder, Scarlet, Cress et Winter seront à la hauteur pour battre Levana et enfin trouver la paix qu’elles méritent?

Voilà plusieurs mois que j’ai lu le troisième tome de la saga, Cress. J’avais lu les trois premiers volumes à la suite les uns des autres, sans pause ; mais il avait fallu ce troisième livre pour que je sois convaincue par la série.

Je craignais qu’une pause fasse retomber mon enthousiasme comme un soufflé. Mais non : j’ai tout autant apprécié cette lecture !

J’ai adoré la force de volonté que présente Winter dans ce tome, puisqu’on apprend que voilà des années qu’elle se refuse à employer son magnétisme. Malgré les hallucinations que cela provoque chez elle, qui la font peu à peu basculer dans la folie, elle continue de résister au besoin de manipuler les autres. J’ai trouvé que c’était un message très fort ; Winter est une idéaliste déterminée à agir selon sa conscience, peu importent les conséquences. Elle est aussi décidée à voir le bon chez les gens qui l’entourent. Sa résistance passive à sa belle-mère toute-puissante est admirable, et tous ces traits de caractère la rendent extrêmement attachante.

L’intrigue trouve aussi son point culminant dans cette histoire, puisqu’elle présente le dénouement de trois tomes longs de plus de 1500 pages ! Les enjeux n’ont cessé d’augmenter, le sort de deux mondes et de milliers d’êtres vivants dépend de l’issue du conflit. Cinder doit faire face à des dilemmes angoissants, mais elle a enfin acquis le courage d’être sûre d’elle-même, de se montrer telle qu’elle est sans honte et en acceptant la possibilité qu’elle soit rejetée en raison de ses prothèses.

Enfin, j’ai beaucoup aimé la présentation des Lunaires, un peuple plein de courage qu’on ne connaissait qu’à travers d’exceptions jusqu’à présent. On découvre l’oppression qu’ils subissent, et le règne de terreur que leur impose Levana. Une Levana qui apparaît totalement déconnectée de la réalité, inapte à affronter le monde qui l’entoure. Un méchant par excellence !

L’action ne connaît aucun temps mort, j’ai été tout simplement incapable de lâcher ce livre ! J’ai lu, lu et continué à lire jusqu’à achever ses quelques neuf cents pages en une journée complète…

En bref : la conclusion de la saga est pleinement satisfaisante, et cette série restera pour moi une jolie découverte. Les personnages se révèlent attachants, les enjeux de taille intergalactique produisent de l’action à seaux, et la magie elle-même est très intéressante.

Cress, de Marissa Meyer

Meyer Marissa Les Chroniques lunaires 3

Cinder et le capitaine Thorne se sont enfuis aux côtés de Scarlet et de Loup. Le groupe rebelle projette de renverser la reine Levana et son armée. Mais, le seul espoir de la résistance réside dans Cress, qui, emprisonnée dans un satellite depuis l’enfance avec ses écrans pour seule compagnie, est devenue un hacker imbattable. Malheureusement, la reine Levana a d’autres projets pour elle, et libérer la jeune fille pourrait bien leur coûter cher…

Ce tome-ci est pour moi une révélation. Alors que je n’avais été qu’à demi-convaincue par les deux premiers, celui-ci m’a réellement plu.

J’ai adoré le personnage principal de ce volume, Cress. Naïve mais dégourdie, je l’ai trouvée extrêmement touchante et sympathique. Pour affronter les situations difficiles, elle se crée des histoires imaginaires et se visualise comme héroïne d’une aventure, ou bien comme chanteuse d’opéra reconnue. Ce petit grain de folie lui confère une originalité dont étaient dépourvues tant Cinder que Scarlet, et la rend bien plus convaincante en tant que personnage principal.

Outre Cress, l’histoire prend également un tour nouveau. Les complots passés ou présents se révèlent, et le conflit apparaît au grand jour, ce qui oblige les protagonistes à agir.

Cette vision de la situation périlleuse est bien plus réaliste et intéressante que celle, trop invraisemblable, développée dans les livres précédents. Au lieu de n’être qu’une révolte de l’esprit ou une guerre lancée par une puissance extérieure, ici Cinder prend conscience de ce que suppose le coup d’état : les morts d’innocents, les combats fratricides, la trahison et les sacrifices.

Tout ceci laisse présager d’excellentes choses pour le quatrième et dernier livre, que j’ai grande hâte de lire.

En bref : ce tome a pour moi marqué un véritable tournant dans la série et m’a convertie à ses mérites. Tant le personnage que les péripéties m’ont bien plus touchée. Une grande réussite !

Mon avis sur le tome 1 et le tome 2.