Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Giordano Raphaëlle, Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer… Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !

Découverte à plus d’un titre: celle des romans de développement personnel, et celle de Raphaëlle Giordano. Verdict?

Mitigé. Dans l’ensemble, j’ai bien aimé. C’est frais, plein de bon sentiments et réellement attendrissant. L’ennui, c’est que je n’ai pas accroché à la manière dont le développement personnel était intégré à l’histoire. J’ai trouvé ça artificiel et assez désagréable, sous deux aspects principaux.

D’abord, les dialogues entre Camille et son routinologue, chargé de lui faire redécouvrir le sens de la vie. Je les ai trouvés extrêmement artificiels, j’avais l’impression de lire un manuel maladroitement transposé sous forme de conversation. Ce n’était pas un défaut constant, mais ça revenait assez souvent pour être gênant.

Ensuite, les mot-clefs surlignés tout au long du texte. Je suis assez grande pour repérer et retenir les concepts importants! Je n’ai pas besoin qu’on me mette un panneau indicateur flashi avec des points d’exclamation partout! J’ai vraiment eu l’impression d’être prise pour une idiote qu’on devait tenir par la main pour être sûr qu’elle ne s’égare pas. Une sensation plutôt désagréable…

Malgré ces deux points, j’ai apprécié la philosophie proposée par Raphaëlle Giordano. Toutes ses idées m’ont paru plutôt évidentes, et je les appliquais déjà de façon plus ou moins consciente – sauf en période d’examens, là ma capacité à voir le côté positif des choses prend des vacances malvenues. Celles et ceux qui se sentent dévorés par le stress pourraient apprécier de découvrir ces quelques indications.

En bref : une lecture sympathique, pas indispensable, mais qui véhicule de beaux messages. La fin m’a fait sourire de toutes mes dents…  

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s