Sorcière malgré elle, de Méropée Malo

Malo Méropée L'héritière des Raeven 1

« -Désolé, fit une voix masculine. Je ne voulais pas vous envoyer valdinguer dans le décor mais vous ne m’aviez pas vu et notre collision me semblait inévitable.
Assia leva les yeux sur l’inconnu. Un instant, son cerveau cessa de fonctionner. Il était… sublime?
Des hommes beaux, Assia en avait déjà vu. Elle était même sortie avec deux garçons, des jumeaux mais pas en même temps -, qui déclenchaient sur leur passage des murmures sans fin chez les filles. » (p.8)

Non, malheureusement ce n’est pas une blague. C’est réellement ainsi qu’est dépeinte la première rencontre entre ce qu’on devine être l’héroïne et son intérêt romantique. Ça fait froid dans le dos. Ça ferait rire si ce n’était pas sincère.

Mais en soi, ce passage précis n’aurait pas suffi à me faire abandonner ce livre s’il n’arrivait pas après 7 pages tout aussi insupportables. La situation est tirée par les cheveux, il faut le souligner. Venant d’avoir dix-huit ans et après avoir obtenu son bac dans un pensionnat situé à l’autre bout du pays, Assia, puisque c’est son nom, retrouve la maison de sa famille – vide. Un vieux bonhomme inconnu l’y attend pour lui annoncer le décès de sa mère et le fait que l’héritage censé lui revenir a été dilapidé pour payer sa coûteuse école. Assia, dévastée, jette le pauvre vieux à la porte. C’est le chaos dans sa tête, et croyez-moi le lecteur se passerait bien de savoir ce qui y défile. Entre réflexions débiles et réactions irréalistes, c’est tout simplement consternant.

La demoiselle, ayant peur de perdre pied, décide de sortir faire un footing. C’est là qu’elle rencontre le « sublime » prince charmant, en manquant de lui rentrer dedans, vous l’aurez compris.

Même sans s’attarder sur la débilité des personnages, et de leurs répliques, je suis restée scotchée par l’ineptie de ce début d’intrigue. Quel exécuteur testamentaire digne de ce nom, chargé de la tutelle d’une mineure, mange son patrimoine pour payer des études dont on ne voit pas l’intérêt? N’explique pas la situation à sa protégée? Je passe sur les considérations juridiques qui rendent ce type de situations impossibles pour me contenter de souligner qu’humainement, ça paraît tout aussi tiré par les cheveux.

Des explications à ce propos sont probablement donné à la suite du roman, mais ces 8 premières pages ne m’ont pas donné le courage d’endurer toute cette médiocrité pour avoir le fin de mot de l’histoire.

C’est d’autant plus dommage quand on considère la quantité de travail que ce livre a exigé pour être publié. Celui de l’autrice tout d’abord. Je n’ose imaginer le nombre d’heures passées à déverser sa passion pour produire ces pages. Celui de l’équipe d’édition ensuite, qui a fait un travail indéniablement soigné: la couverture est magnifique, et l’édition numérique comporte de beaux graphismes au début de chaque chapitre, touche esthétique assez rare avec les ebooks. Mais franchement, cet incipit est le moins abouti que j’aie jamais lu, venant d’une maison d’édition réputée et bien établie. Et je ne suis pas sûre qu’il eût mérité d’être publié en l’état.

En bref : passez votre chemin.

Publicités

6 commentaires sur “Sorcière malgré elle, de Méropée Malo

  1. Mais arrête, ta chronique elle me fait trop envie là XDDD Ca a l’air tellement affligeant !
    On avait vu l’auteure aux Imaginales et sérieux, on l’avait trouvé un peu pédante et pas très intéressante, ça confirme un peu ce ressenti !
    Kin

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as une tendance masochiste? Non parce que franchement… Sauf si tu veux te lancer pour la chronique du pire bouquin de tous les temps!
      Je suis un peu soulagée de savoir que l’autrice n’est pas très agréable, je me sens moins mal d’avoir incendié son bouquin…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s