Charley Davidson tome 3, par Darynda Jones

Jones Darynda Charley Davidson 3

Détective privé paranormal. Sinistre faucheuse extraordinaire. Peu importe. Charley Davidson est de retour ! Et elle boit de grandes quantités de café pour rester éveillée, parce que chaque fois elle ferme les yeux, elle le voit : Reyes Farrow, le mi-humain, mi-mannequin fils de Satan. D’accord, elle a fait emprisonner Reyes pour toute l’éternité. Mais comment est-elle censée résoudre un cas de personnes disparues, traiter avec un médecin à l’ego sur-dimensionné, calmer son père grincheux, et attraper un gang de motards déterminé à assassiner, quand le fils du diable ne veut tout simplement pas renoncer à son plan de séduction… et de vengeance ?

Action pétaradante pour le troisième tome de Charley Davidson.

Je dois admettre à mon grand regret, que malgré tout mon enthousiasme et toute l’adoration que je voue à Charley, je commence à m’essouffler. La relecture, c’est moins palpitant que la découverte.

C’est pour cette raison que j’ai marqué une large pause avant d’attaquer le dernier tiers du livre. Je l’ai fini rapidement… Et j’ai l’intention de lire le plus rapidement possible le reste de la saga pour arriver aux tomes que je n’ai pas déjà lus… Les 9, 10, 11 et 12 (qui sort le 31 octobre prochain). Il me reste un peu de marge… Et puis avec un peu de chance, d’ici à ce que j’en sois là-bas, peut-être le 13 sera-t-il sorti ?

Bref assez divagué. Charley fait preuve de la même ténacité pour mener ses enquêtes, avec toujours autant de blagues délirantes (le pire, c’est que son entourage la comprend). Elle combat pour mettre les salops derrière les barreaux et les empêcher de nuire.

C’est vraiment ce personnage qui me permet de continuer ma lecture alors que malheureusement le suspense de l’enquête est totalement éventé. Ah, que ne donnerais-je pour retourner à ma découverte, ma toute première lecture des Charley Davidson !

Je crois bien qu’à l’époque, la résolution de l’affaire avait été comme un coup du lapin : brutal, et très surprenant. J’avais eu l’estomac noué de voir dans quel pétrin, dans quel danger Charley s’était fourrée. C’est qu’elle continue d’en voir de toutes les couleurs la pauvres. Ses problèmes relationnels sont loins d’être du pipi de chat, vous pouvez m’en croire.

C’est son courage et son humour perpétuel face à tous ces obstacles qui font qu’on adore Charley.

En bref : une relecture un peu décevante parce qu’étonnamment, je connaissais déjà la fin. J’aime toujours autant Charley, mais j’ai hâte d’avoir un peu de nouveauté…

Mes avis sur le tome 1 et le tome 2.

Publicités

2 commentaires sur “Charley Davidson tome 3, par Darynda Jones

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s