Charley Davidson tome 2, de Darynda Jones

Jones Darynda Charley Davidson 2

Charley, détective privée et faucheuse, et Cookie, sa meilleure amie/réceptionniste, se lancent à la recherche d’une jeune femme, disparue depuis le meurtre d’une camarade de lycée. Pendant ce temps, Reyes – le fils de Satan ! – est sorti de son corps physique pour hanter Charley afin d’empêcher des démons de s’emparer de la jeune femme et d’accéder au Ciel par son biais. Pas de repos pour les justes… Sans qu’on puisse être sûr que Charley tombe dans cette catégorie !

Toujours un peu de mal au démarrage, ce que je mets sur le compte de la langue. Mais je ne devrais peut-être pas, puisque ça fait tout de même quelques dizaines de romans que lis dans cette langue (l’espagnol, pour ceux qui n’auraient toujours pas suivi [1]).

On retrouve donc Charley, toujours aussi délirante, avec son humour décapant et son don rare pour se retrouver dans des situations inextricables. J’adore ce personnage avec une constance non encore démentie, et à partir de là, n’ai rien à ajouter à ce sujet. Hormis peut-être : allez lire cette saga.

Les enjeux de ce tome sont toujours palpitants. Charley doit sauver sa cliente, s’aperçoit en passant qu’elle doit résoudre une affaire classée, tout en évitant quelques tentatives de meurtre. Quand on y réfléchit, c’est un schéma narratif assez comparable au premier tome.

Voilà sans doute pourquoi il a fallu attendre que Reyes entre en scène pour que je sois enfin prise au piège du livre. Lorsque Charley se lance à corps perdu dans l’enquête qui doit sauver la peau (déjà passablement trouée) de son prince charmant diabolique, le roman devient palpitant. C’est tout de même un peu dommage qu’il faille attendre cela, même si pour être juste, le fait que je me souvienne de l’issue de l’enquête principale (celle sur Mimi, l’amie disparue) doit jouer. Doit jouer sans doute aucun, même.

En bref : un excellent tome, de l’excellente Charley Davidson, et du superbement chaud-là-devant Reyes. Ledit Reyes qui n’est pas le fils du Diable pour rien.

[1] Cf. ma chronique du premier tome.

Publicités

3 commentaires sur “Charley Davidson tome 2, de Darynda Jones

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s