Oraisons, de Samantha Bailly

Bailly Samantha Oraisons

En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide.

Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve.

Noony, leur sœur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner au massacre.

Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux sœurs devront affronter le système qui les a forgées.

Alors, coup de cœur ou pas coup de cœur ? Telle est la question que je me pose… Une chose reste sûre, cependant : j’ai adoré ce livre. Adoré comme dans « c’est presque un coup de cœur », mais il y a un petit détail qui m’a empêchée d’être comblée… Là où le bât blesse, c’est que si j’avais lu cette histoire en deux tomes, selon le découpage de la publication initiale, je n’ai aucun doute que le second eût été un coup de cœur, et un beau ! Dilemme…

D’entrée de jeu, ce roman paraît un peu décalé, un peu jeunesse. Plein de naïveté, avec une atmosphère rêveuse apportée par Myliane et Moony (nom qui m’a sans cesse renvoyée à Loony Lovegood… bref). Toutes deux paraissent idéalistes et peu connectées à la réalité. La troisième sœur, Aileen, n’est guère mieux lotie. C’est une fonceuse, qui prend des décisions sans en mesurer toutes les conséquences. Des décisions la plupart du temps plutôt idiotes, avec des conséquences généralement dramatiques.

Dans ce premier tome, donc, les personnages sont difficiles à apprécier. Ce que j’ai aimé, en revanche, c’est le monde créé par Samantha Bailly. La religion y tient une place fondamentale, et j’ai adoré constater à quel point elle noyaute le royaume d’Hélderion. Cela donne une atmosphère de faux-semblants où la théocratie cache un immense secret et manipule des foules. La foi, plutôt qu’être affaire de raison, relève d’une obéissance absolue et aveugle, sous peine d’être taxé d’hérésie. On sent que l’oraison cache des secrets, on en discerne quelques-uns, à coup de manipulations génétiques, mais le mystère reste entier.

Les choses prennent un tournant avec l’arrivée du second tome. Les personnages ont mûri et leurs défauts sont sublimés en qualités. Les deux sœurs au centre du roman, Aileen et Moony, deviennent des personnalités fortes prêtes à tout faire pour que la vérité éclate. Faisant fi de leur conditionnement religieux, elles montrent une capacité époustouflante à suivre leur sens du bien et du mal. Cela en fait des personnages que l’on a plaisir à suivre et que l’on admire. Je les ai beaucoup aimées.

L’accent est donc moins mis sur le contexte d’Hélderion. Maintenant que les bases ont été mises en places, l’auteur se concentre sur la résolution de l’intrigue. Cela donne un livre riche en péripéties, même si j’ai vu venir la plupart des révélations supposément renversantes. On saisit toute la noirceur du plan du Grand Méchant et cela donne le frisson.

La fin est sublime. Elle clôt admirablement une magnifique duologie.

En bref : des choses géniales et d’autres qui le sont moins… Dans l’ensemble, j’ai adoré. Pas tout à fait un coup de cœur en raison de petits défauts, mais une excellente lecture sans aucune hésitation. Je recommande chaudement aux amateurs d’histoires complotistes, même si les fans de fantasy ne trouveront pas ici de quoi révolutionner le genre.

Publicités

3 commentaires sur “Oraisons, de Samantha Bailly

  1. Comme je te l’avais dit (enfin je crois), j’ai arrêté à la fin du premier tome et je suis pas sûre que j’aurais le courage de reprendre cette histoire. Cependant l’univers est très chouette comme tu le dis, mais il y avait bien trop d’incohérences dans la construction des personnages, ça m’avait dégoûtée :/ enfin tu me remotives un peu pour la suite !
    Kin

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s