Le mardi sur son 31 #26

Le mardi sur son 31 est un rendez-vous initié par Sophie, sur son blog Les Bavardages de Sophie

Il s’agit de citer un passage de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Une bonne manière de présenter un livre…

Marcastel Jean-Luc Louis Le Galoup 3

Super livre, super plume sur laquelle je me suis déjà extasiée (ici et )… Il était temps que je lui consacre une édition du mardi sur son 31 ! Surtout qu’une écriture comme celle-ci, on en redemande, on y revient et puis on tierce, parce que tout de même…

Louis, lui, marchait déjà en hiver.
Le pied pesant, la mine des mauvais jours, il avalait les lieues, comme condamné poussé vers la potence.
Dans sa cape usée qu’on n’aurait pas osé donner à un mendiant, il courbait les épaules comme peu de lépreux. C’en était à croire que toute la misère du monde lui nichait sur le dos.
Il était seul…
Aucune silhouette à son côté, aucun autre pas pour tutoyer le sien, aucune ombre pour se mêler à la sienne. Le seul souffle qui rythmait sa marche, c’était celui que poussaient ses poumons douloureux d’une peine muette.
Ses amis n’étaient pas là. Une part de lui-même était absente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s