Bitterblue, de Kristin Cashore

cashore-kristin-graceling-3

J’ai beaucoup aimé ce troisième tome, qui raconte l’histoire d’une Bitterblue enfin parvenue à l’âge adulte. Pour elle, c’est aussi l’âge des prises de conscience et des questions. Après s’être laissée bercer par les conseils de son entourage pendant qu’elle grandissait, elle se décide à assumer son statut de reine. Pourtant, elle le fait de manière très fine. Loin d’être sûre d’elle-même et volontaire, elle considère sa propre personnalité et ses actions avec un recul qui force l’admiration. Bitterblue est assez forte pour assumer son rôle, mais assez sensible pour reconnaître qu’elle n’est pas parfaite. Et sans que cela ne nuise à son autorité, ce qui est remarquable ! Seul petit défaut de ce caractère : je l’ai trouvée bien naïve pour une enfant qui a grandi avec un un monstre manipulateur et sadique pour père. Et vraiment très très naïve pour une jeune femme devenue à 10 ans reine d’un pays en pleine crise !

Autre point positif de ce livre, j’ai beaucoup apprécié le traitement de la problématique de la mémoire. Se souvenir d’évènements traumatiques sans laisser ce souvenir vous détruire est un processus extrêmement complexe, et j’ai été impressionnée par la justesse et la délicatesse avec lesquelles l’auteur, Kristin Cashore, développe cette idée. Le royaume de Monsea doit en effet composer avec sa mémoire altérée par les sortilèges de Leck, faire le bilan de toutes les souffrances qu’il a infligées, et se reconstruire en les laissant dans le passé, sans les oublier pour autant. C’est le point le plus développé de l’histoire, et cette dimension presque psychologique confère au roman une valeur ajoutée absente des deux premiers tomes.

Bitterblue n’est pas encore parfait, loin de là. Certaines choses restent un peu superficielles, comme le traitement des personnages secondaires, ou même celui de Bitterblue sur quelques aspects. De même, je reste un peu sur ma faim sur les questions de révolte contre les rois tyranniques des pays voisins.

Néanmoins, j’ai trouvé ce dernier livre globalement satisfaisant et donc plus réussi que les précédents.

En bref : un livre intéressant, avec une héroïne au caractère attachant, bien trempé et intelligent. Une réflexion très fine sur le travail de constitution de la Mémoire. Mais le tout reste assez moyen en raison du caractère superficiel des autres éléments.

Mon avis sur le premier tome, et le deuxième tome.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s