Les Petits Ruisseaux, de Rabaté

Rabaté Les Petits RuisseauxPremière BD que je lis de Rabaté, j’ai été attirée par le sous-titre. Sex, drugs and Rock’n roll. Il est tellement décalé par rapport à la tranquillité du titre, ou encore par rapport au personnage dessiné sur la couverture…

Dans cet ouvrage, Rabaté nous présente Émile, petit vieux sans histoire, qui s’occupe en pêchant, est prêt à tout pour que sa famille n’ait pas à se soucier de lui (même s’il est heureux de les voir). Il est un peu seul, surtout depuis la mort de sa femme, mais la vie suit son train-train.

Pourtant un jour, son copain, vieux compagnon de pêche, dévoile un violon d’Ingres inattendu : le nu. Il rencontre des femmes par une agence et peint leur portrait dans le plus simple appareil et les positions les plus suggestives.

Lorsque son ami décède, Émile sent une envie le titiller… Sa libido endormie depuis qu’il est veuf revient à la vie, et il déshabille du regard toutes les femmes qu’il rencontre. Des femmes de son âge, qu’il considère comme belles et désirables, avec leurs amples hanches, leurs rides et leurs seins affaissés. C’est une approche que j’ai beaucoup appréciée, et le mantra que l’on pourrait tirer de cette BD est une ode à la vieillesse.

Non, être vieux n’est pas si terrible. Voilà une explication en image de ce que cela implique, de ce que nos petits vieux ressentent et pensent. Ils ne sont pas diminués, ils ne sont pas forcément malheureux, malgré toutes les projections que nous, les jeunes, faisons sur eux. Ce qu’on estime être le mieux pour eux ne l’est pas toujours.

Émile, soudain insatisfait de sa vie, décide de faire un dernier pèlerinage sur les lieux de son enfance avant de mettre fin à son existence. Mais en chemin, il fait des rencontres qui l’aident à être en harmonie avec lui-même, à accepter que le désir puisse renaître en lui. Qu’il puisse continuer à vivre, même à son âge.

C’est une Bande Dessinée que j’ai trouvée très touchante, et dont je me souviendrai. Émile m’a beaucoup marquée, et m’a rappelé beaucoup de personnes âgées que je connais.

Rabaté Pascal Les Petits RuisseauxEn bref : une excellente découverte, et je suivrai l’auteur avec grand intérêt. C’est une lecture émouvante dont je garderai longtemps le souvenir !

NB: cette Bande Dessinée a été adaptée au cinéma en 2009, avec Daniel Prévot dans le rôle d’Émile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s