Malice

Gwynne John 1 MaliceOn ne change pas les recettes qui gagnent, en l’occurrence John Gwynne a eu raison! Il manie le genre de la fantasy avec finesse et succès.

Cette histoire est celle de Corban, un jeune garçon attachant mais a priori sans particularités. On suit son évolution de ses 13 ans jusqu’à ses 16 ans, et on assiste à sa formation et son passage à l’âge adulte.

Outre la construction de ce personnage principal, le roman est surtout centré sur la présentation du contexte: celui des Terres bannies, où l’humanité a échoué après le Grand Cataclysme, plus de mille ans auparavant. Une prophétie est sur le point de se réaliser, et les signes mystérieux s’accumulent.

Chacun doit se décider pour un camp, mais comment savoir si l’on est du bon côté? L’échiquier politique est en ébullition, car tous prétendent agir pour le compte d’Elyon, mythologique Dieu créateur. Mais il est difficile de faire la part entre le vrai et le faux, puisque l’un des protagonistes n’est autre que l’envoyé d’Asroth, la déité maléfique qui a trahi Elyon.

Le roman met un peu de temps à démarrer, toutefois ce rythme lent est assez agréable. On sent que l’auteur prend son temps pour poser son cadre et ses personnages. L’effet est réussi: je me suis énormément attachée à tous les protagonistes, et l’ambiance générale, basée sur l’honneur et les prouesses guerrières m’a beaucoup plu.

Le contexte politique confère à ce premier tome un zeste d’action assez prononcé pour me donner grande envie de continuer la série. On doute de tout jusqu’au bout, sans savoir si l’issue probable va se révéler être la bonne.

On voit comment les hommes honorables se retrouvent pris au piège et subissent les conséquences d’un conflit qui les dépasse. C’est à ce détail que l’on devine que l’intrigue ne fera que gagner en puissance dans les tomes suivant.

Seul bémol: l’absence criante de personnages féminins. Je suis un peu déçue sur ce point, car la seule fille est Cywenn, la soeur aînée de Corban, et elle n’est pas très présente.

Encore un petit mot pour parler de la couverture magnifique, qui m’a tout de suite tapé dans l’oeil. Pour ne rien gâcher, ce livre est un très bel objet!

En bref, Malice est une fantasy classique et de bonne facture, très agréable à lire. Ce premier tome m’a grandement donné envie de continuer l’aventure avec Valour. 

NB: Quatre tomes sont prévus. Le troisième, Ruin, vient d’être publié aux Etats-Unis, et l’auteur a achevé la rédaction du dernier manuscrit, Wrath. Pour plus de renseignements, je vous invite à vous rendre sur le site de l’auteur

A ma connaissance, aucune traduction n’est prévue pour l’instant. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s