Tara Duncan – tome 12

sam-tara-duncan-12

Tout est-il perdu ? Tara est épuisée. La puissance de sa terrible magie la met en première ligne pour lutter contre la comète qui tente toujours de dévaster les planètes démons et d’en collecter les âmes.
Lentement, mais sûrement, les sorceliers plient sous les assauts incessants.
Et les choses se compliquent, lorsque la reine des elfes est assassinée dans le Palais de Tingapour. Qui veut empêcher la reine de parler, et pourquoi ?
Sans compter que l’histoire d’amour entre Tara et Cal est suffisamment fragile pour que la jeune femme doute. Robin parviendra-t-il à reconquérir le cœur de la belle héritière ?

Envoyés en mission dans l’espace profond, Tara, le magicgang, mais aussi Archange, Maître Chem, Mourmur Duncan, Mara ou Selenba, vont déterrer un secret enfoui depuis plus de cinq mille ans.
Par une ironie du sort, Tara sera-t-elle sauvée par son pire ennemi Magister ? Ou alors est-ce encore un coup tordu du Sangrave pour dominer l’univers ?

L’ultime combat vient de commencer. Et tous ne survivront pas.

Voilà enfin le dernier tome d’une longue longue saga !

Nous avions laissé Tara en fâcheuse position face à une comète démoniaque. Les démons désemparés l’avaient fuie en transplantant leur planète dans l’univers d’Autremonde, et personne ne sait comment lutter contre elle.

Le livre commence donc sur une scène apocalyptique où Tara doit courir pour sa vie. On retrouve l’humour un peu lourd de l’auteur, à grand renfort de notes de bas de page, dont la correction syntaxique laisse parfois à désirer.

C’est la marque de fabrique de cette saga : un gros brin de folie exprimé dans un registre oral, et plein de gouaille. Ce que j’apprécie, à petite dose. Si j’avais cru déceler une légère amélioration dans le tome précédent, ici on retombe dans l’excès.

Mais le plaisir de voir évoluer les personnages, auxquels je me suis beaucoup attachée tout au long des tomes précédents, compense cette écriture pataude. Même si à mon grand regret, ils n’ont que peu évolué.

L’autre point qui rachète ce tome est l’aventure. Comme d’habitude, les personnages sont confrontés à terrifiant adversaire qu’ils doivent terrasser pour sauver la planète. Ou plutôt les planètes. L’univers de Tara Duncan s’enrichit, et les découvertes de ce tome-ci sont assez plaisantes. Les péripéties se succèdent à un rythme enlevé, ce qui rend la lecture rapide: les pages s’enchainent sans temps mort.

Malheureusement, il manque à mon goût un ingrédient essentiel à ce livre : du relief. Loin d’être une fin fracassante, à la hauteur de l’attente des lecteurs, ce livre m’a paru être une énième histoire sur le même thème, avec les mêmes personnages et la même trame. Malgré le plaisir que j’ai eu à le lire, il s’agit donc d’une déception.

En bref : ce livre m’a terriblement déçue. Malgré tout, il conserve certaines des qualités qui m’ont poussée à poursuivre ma lecture tome après tome : un humour décapant, des personnages très attachants, et un univers très (trop) riche.

Je précise à l’occasion que ce combat n’a rien d’ultime, puisque la saga se poursuivra dans un second cycle, centré sur Caliban dal Salan.

Publicités

Une réflexion sur “Tara Duncan – tome 12

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s