Tara Duncan – tome 10

sam-tara-duncan-10

AutreMonde est en émoi, l’Impératrice a invité les démons ! Prenant pour prétexte les fiançailles de Tara, qui elle n’a pas l’intention d’épouser qui que ce soit, Lisbeth a proposé la main de sa nièce au magnifique Archange, roi des démons, mais aussi à Maître Chem, le grand dragon bleu. Beau combat en perspective. Sauf que tout ceci n’est sans doute qu’un gigantesque complot, où de mystérieux et insaisissables assassins œuvrent dans l’ombre. Les premières victimes sont Cal et Robin. Cal, qui a déclaré son amour à Tara, et Robin, que cela rend fou. Et que manigance Selenba, la vampyr aux ordres de Magister, qui décide tout à coup de se rendre ? Comme par hasard juste au moment où les démons arrivent ? En route pour Tadix, l’incroyable planète casino, où l’avenir d’AutreMonde va se jouer, Tara se prépare à affronter, seule, sans le magicgang, son destin. Au risque d’y laisser son innocence. Et sa propre vie.

Après mon avis très mitigé sur le tome n°9, j’ai finalement cédé aux insistances de mon frère (une fois n’est pas coutume ; c’est lui qui a servi de cobaye) qui disait : ça vaut le coup de le lire rien que pour la fin…

Moralité, la prochaine fois, je ne l’écouterai pas.

Attention, je vais reconnaître une chose à Madame Audouin-Mamikonian : la dégradation de la qualité de la série semble s’être quelque peu enrayée : peu de fautes de syntaxes ou phrases étranges, pas une seule faute d’orthographe, je dirais que c’est remarquable si ce n’était pas censé être le cas de n’importe quel livre. Mais d’un autre côté, tous ces défauts font partie du style de l’auteur… Ou plutôt devrais-je dire, de sa folie. Malheureusement, elle est donc restée assez sage dans ce tome, et je trouve que du même coup il a perdu ce qui faisait l’attrait des autres : une histoire déjantée, des situations loufoques, des personnages complètement timbrés…

Contrairement aux livres précédents, j’ai refusé d’acheter celui-ci à sa sortie en voyant résumé et couverture si semblables aux précédents… Indignée, j’ai pensé que l’auteur ferait mieux d’arrêter tout bonnement son histoire si elle en a assez. Et après l’avoir lu grâce à ma bibliothèque préférée, mon premier sentiment s’en être trouvé renforcé. Si j’ai passé un agréable moment en retrouvant des personnages que je côtoie depuis des années, je n’ai pas retrouvé l’engouement des premiers tomes.

Pourtant, cet affrontement entre deux prétendants promettait d’être intéressant. La planète casino promise en quatrième de couverture est complètement survolée. La fin tant louée par mon frérot se résume à « ce qu’on était en droit d’attendre depuis le premier tome »…

Pour conclure, je dis à regret que Tara a perdu son attrait, son esprit… Mais par sentimentalisme, je finirai la saga (il ne reste plus que deux tomes, à présent ; j’ai fait le plus gros !).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s